Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

- Dans CHIRURGIE ESTHÉTIQUE
867
reconstructrice

DEFINITION: Spécialité chirurgicale regroupant l’ensemble des interventions consistant à réparer diverses lésions du corps humain. La chirurgie réparatrice est une branche  de la chirurgie qui répare toutes les déformations de l’apparence du corps (de naissance ou à la suite d’un accident, d’une maladie ou d’une opération).
La chirurgie plastique et reconstructrice s’est beaucoup développée après la guerre de 1914-18 pour essayer de redonner une forme humaine à de nombreux blessés défigurés.
La « chirurgie esthétique » concerne plutôt des personnes qui souhaitent modifier leur aspect sans pour autant être « difformes ». Dans ce domaine il est beaucoup plus difficile de définir ce qui est normal ou anormal, esthétique ou inesthétique. Elle englobe :

Brûlures

La chirurgie des brûlures, par greffe de peau prélevée sur le sujet, a récemment fait de très grands progrès. En effet, il est désormais possible de fabriquer de l’épiderme par culture tissulaire : en prélevant 1 cm2 de peau saine, on peut ainsi développer en 3 semaines jusqu’à 1 m2 de surface neuve.

chirurgie-brules-tunisie-25

Escarres

Fréquentes chez les patients dans le coma, paralysés ou simplement alités, elles sont dues à la compression prolongée des tissus sous le poids du malade et peuvent affecter non seulement la peau mais également l’os et les articulations sous-jacentes. Elles se traitent par greffe de lambeaux musculaires ou musculo-cutanés.

escarre-decubitus-tunisie-21

Tumeurs superficielles

Elles se traitent par ablation. L’importance de celle-ci est déterminée d’après une biopsie (examen préliminaire permettant de connaître la nature de la tumeur par examen au microscope). L’ablation, lorsqu’elle est importante, fait intervenir des techniques sophistiquées de chirurgie réparatrice, voire de microchirurgie, pour réduire au minimum le préjudice esthétique.

Traumatismes de la face

Ces traumatismes sont le plus souvent liés à des accidents domestiques, à des accidents de la route, à des agressions. La chirurgie réparatrice permet de limiter le préjudice esthétique. Elle fait appel à diverses techniques : greffe, plastie osseuse, suture d’un lambeau de peau arraché, etc.

Traumatismes des membres

Ces traumatismes se traitent par des greffes de lambeaux musculocutanés ou cutanés et, au besoin, par des techniques de microchirurgie, qui permettent notamment de réimplanter un membre sectionné. Une bonne vascularisation et une continuité osseuse solide sont nécessaires à la réparation correcte d’un membre. Si ces principes sont respectés, la reconstruction dure le plus souvent entre 2 et 6 mois. Sinon, des handicaps importants peuvent subsister et certaines réparations s’étaler sur plusieurs années, aboutissant à un résultat insatisfaisant, voire à une amputation.

Malformations congénitales

Les malformations congénitales (principalement les fentes des lèvres, du palais et de la face, ainsi que les malformations de l’abdomen, des organes génitaux, de la vessie et des membres) relèvent de la chirurgie réparatrice.

La chirurgie fœtale, qui consiste à opérer le fœtus dans le ventre de la mère, permet de les prévenir. Elle suppose l’établissement d’un diagnostic parfait par échographie durant la grossesse.

brides-2

Source : lefigaro.fr

 

A propos de l'auteur