La gynécomastie

La gynécomastie

- Dans Uncategorized
492
images (1)

La gynécomastie est la prise de volume anormale de la poitrine chez l’homme. Celle-ci peut se présenter sur un seul côté, dans ce cas elle est dite unilatérale, ou sur les côtés, dans le cas d’une bilatérale.

Les origines de la gynécomastie

La gynécomastie est très fréquente à certaines périodes de la vie en raison des variations hormonales. La gynécomastie est marquée par l’influence des hormones en variation, qui caractérise le cours de la vie de l’homme. À la naissance, la première gynécomastie maternelle disparaît facilement. Lors de la puberté, les variations hormonales entrainent la formation de gynécomastie dont la disparition se fait naturellement en deux ans. À l’andropause, les cinquantenaires peuvent être atteints de gynécomastie liée à la baisse de la testostérone. La gynécomastie peut également résulter de cancer de testicules ou de glandes surrénales, de la maladie du foie ou de déséquilibres hormonaux liés au dysfonctionnement glandulaire. Le traitement chirurgical de la gynécomastie ne doit intervenir que dans le cas où la médecine a montré ses limites.

 

La chirurgie de la gynécomastie

La chirurgie de la gynécomastie consiste à enlever les excédents glandulaires, par petite incision de forme semi-circulaire, réalisée autour et au travers de l’auréole. L’opération de la gynécomastie est réalisée sous anesthésie générale. Les préparatifs préopératoires devront faire l’objet de respect strict. En l’occurrence, il faut s’assurer des examens biologiques réalisés et qu’il n’y ait pas de traitement médical en cours. Au cours de l’opération, une couche de 8 à 10 mm des excédents glandulaires est laissée pour préserver la vitalité vasculomammelonnaire. L’opération de la gynécomastie est généralement réalisée en une heure, mais nécessite une hospitalisation d’une journée entière au minimum.

Les suites opératoires de la gynécomastie

Le port de pansement compressif doit être maintenu pendant la semaine qui suit l’opération chirurgicale. Dans le cas d’une extraction de volume glandulaire importante, la réalisation de drain peut être nécessaire pendant les deux ou trois premiers jours. Si les fils de suture ne sont résorbables, ils seront retirés 7 ou 8 jours après l’opération. La chirurgie de la gynécomastie est généralement suivie de la formation des œdèmes et des ecchymoses, qui disparaitront généralement en 15 jours. Trois jours de repos seront nécessaires pour préparer la reprise des activités ne nécessitant pas de gros efforts physiques. La pratique de sport et d’autres activités physiques pourra être reprise 6 semaines après l’intervention chirurgicale. La chirurgie de la gynécomastie produit toujours de très bons résultats. Les résultats sont quasi instantanés et sont définitifs.

Source: feminimix.com

A propos de l'auteur