Le Botox, antirides à risques ?

Le Botox, antirides à risques ?

- Dans Uncategorized
587
images
Le Botox permet de traiter certaines rides du visage sans chirurgie. Est-il vraiment efficace ? Comporte-t-il des risques ?
• Le Botox, qu’est-ce que c’est ?
La toxine botulique, substance formée de plusieurs protéines, est sécrétée par une bactérie.
De cette substance on tire un médicament qui n’est pas du tout le poison toxine botulique responsable de la maladie, le botulisme, mais un principe actif, exactement comme on tire unvaccin d’un virus. Cette toxine bloque l’action du neuromédiateur responsable de la contraction du muscle, ce qui diminue la ride due à cette contraction.injection-botox-tunisie-5• Quelles rides permet-t-il de traiter ?
Le Botox est uniquement destiné aux rides de la partie supérieure du visage : les rides du lion, du front et les pattes d’oie.
Il n’est pas indiqué pour les rides du bas du visage car, comme il détend les muscles, cela peut entraîner des mouvements anormaux de la bouche, modifier son expression ou la déformer. Dans certains cas, on peut cependant l’utiliser pour les rides du cou, mais cet usage est à réserver à certains patients qui ont des contractions des muscles très prononcées.

• Existe-t-il des contre-indications ?
Les contre-indications absolues sont : la grossesse, l’allaitement et certaines maladies neuromusculaires comme la myasthénie.
Il n’y a pas de réaction allergique à ce produit, il n’exige donc aucun test préalable.

injection-botox-tunisie-4

• Comment se déroule une injection ?
Après une séance préparatoire qui permet de vérifier si c’est la bonne indication pour le patient, l’injection s’effectue sans anesthésie et dure une dizaine de minutes.
Pour une personne sur cinquante éprouvant une légère douleur, on prescrit une pommade anesthésique à appliquer une heure avant.
On pratique 5 à 7 points d’injection par région à traiter et, ensuite, on applique un pack froid sur le visage. Le patient effectue quelques exercices de contraction pour «fixer» le produit, se remaquille et c’est tout.

• Les résultats sont-ils immédiats ?
Les résultats commencent à apparaître entre le troisième et le cinquième jour et s’installent dans les trois semaines. Un délai indispensable avant de réinjecter encore un peu de produit lorsque, dans certains cas, un petit muscle bouge. Car, pour éviter la fixité, lors de la première séance, on applique la dose minimale efficace.

injection-botox-tunisie-2

• Les résultats sont-ils définitifs ?
Non, car les muscles injectés récupèrent. On recommande de revenir environ tous les six mois, en fonction de la réapparition de la ride. Au-delà de trois ans, le délai entre deux injections peut passer de six à douze mois.

• Le Botox peut-il remplacer un lifting ?
Non, car il traite uniquement ce qui est contracté. Or, quand nous vieillissons, la peau, les muscles et la graisse s’affaissent vers le bas du visage, et là le Botox ne peut rien. En revanche, l’association du lifting et du Botox permet d’améliorer au maximum les résultats : latéralement, on remet les tissus en place par un lifting du front et des tempes et, au centre du front, on injecte du Botox.

• Risque-t-on des effets secondaires ?
Ils sont très rares et toujours réversibles, c’est-à-dire qu’il n’y a aucune séquelle possible avec la toxine botulique.
Des chutes de paupières ont pu survenir au début. Désormais, avec la maîtrise des doses et des injections, ce risque n’existe presque plus.
Mais il reste quelques effets secondaires possibles : œdèmes fugaces (2 ou 3 heures), bleus, maux de tête (3 jours), parfois une fixité trop importante ou une lourdeur des sourcils (3 semaines).

• L’injection peut-elle être ratée ?
Cela arrive. Il faut que le médecin ait une maîtrise parfaite du geste et soit extrêmement bien formé à l’anatomie des muscles afin d’éviter une chute de la paupière ou une descente du sourcil, mais c’est rare et réversible.

 

• Les crèmes à base de Botox sont-elles efficaces ?
Elles ne peuvent avoir l’effet du Botox car elles ne traversent pas suffisamment la barrière cutanée pour aller se loger dans les muscles. Elles renferment souvent un acide glycolique, ou son équivalent, qui produit un léger effet raffermissant, mais pour quelques jours seulement.

Sourcenotretemps.com

A propos de l'auteur