LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE PAR LAMBEAU DU GRAND DORSAL

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE PAR LAMBEAU DU GRAND DORSAL

- Dans CHIRURGIE REPARATRICE
310
lambeau_2_nb

La reconstruction par lambeau est une technique de reconstruction mammaire.

C’est le mode de reconstruction qui est basé sur le prélévement du muscle dorsal ( muscle du dos) et une partie de peau du côté de la reconstruction pour le « déplacer » sur la zone de mastectomie. Il permet d’apporter du tissu avec peau, graisse et muscle, donnant du relief et permettant donc, la « reconstruction » du sein. Il est parfois nécessaire d’y associer une prothèse selon le volume à reconstruire.
L’intervention chirurgicale a pour but de reconstituer un volume et le contour du sein par un fuseau de peau et de muscle permettant l’apport d’un volume de tissu « naturel ».
Cette technique est trés utile dans le cas où la peau du thorax est insuffisante ou trop fragilisée par les rayons de radiothérapie.
Elle ne constitue que l’un des temps de la reconstruction mammaire complète.
De plus, il sera nécessaire, si vous le souhaitez, d’effectuer la reconstruction de l’aréole et du mamelon (plaque aréolo-mamelonnaire).
Le sein contro-latéral doit quelque fois, bénéficer d’une correction soit de son volume soit de sa ptose, pour obtenir une symétrisation.

reconstruction-seins-tunisie-5reconstruction-seins-tunisie-1

Modalités opératoires

L’intervention se déroule sous anesthésie générale et dure entre trois et quatre heures. L’hospitalisation est de sept à dix jours. Cette intervention est longue car elle nécessite un changement de position. Le lambeau est prélevé en décubitus dorsal latéral, puis et transféré sur le thorax en position assise. Une prothèse est ajoutée quand le volume apporté par le lambeau se révèle insuffisant.

Avantages de cette technique

Cette technique de reconstruction est fiable avec peu de risques de complications graves. Les résultats obtenus sont le plus souvent d’excellente qualité. Le sein paraît plus naturel qu’en cas de reconstruction par prothèse. Le sein est plus souple, éventuellement on peut se passer de prothèse quand le sein à remodeler n’est pas trop volumineux. Avec le temps le sein reconstruit évolue de manière plus symétrique que le sein controlatéral.

Inconvénients de cette technique

Cette technique chirurgicale impose une rançon cicatricielle parfois mal acceptée. La cicatrice dorsale peut paraître longue, mais elle est souvent masquée par le soutien gorge et finalement plutôt discrète, le muscle peut conserver voire une contractilité transitoire qui peut être gênante.

Conclusion
La reconstruction mammaire par lambeau de grand dorsal est une technique courante. Elle est proposée en général lorsque les séquelles des traitements chirurgicaux et de la radiothérapie n’autorisent pas de reconstruction par une simple prothèse. Le plus souvent, cette technique permet d’obtenir de bons résultats, mais impose de nouvelles cicatrices (dorsales et sur le sein).

Source

doctissimo.fr

A propos de l'auteur