LE BODYLIFT POUR AFFINER SA SILHOUETTE

LE BODYLIFT POUR AFFINER SA SILHOUETTE

- Dans CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE
488
images (1)

Bodylift

Le bodylift ou dermolipectomie circulaire est une intervention chirurgicale hautement spécialisée destinée à affiner et lifter le tiers moyen de la silhouette. Le retrait d’un excès de peau sur toute la circonférence de la taille permet de traiter l’ensemble de la ceinture abdominale en un même temps opératoire, c’est-à-dire l’abdomen, les hanches, la taille et les fesses. Ce geste est accompagné d’une liposuccion de la culotte de cheval.

liposuccion-tunisie-8

Indications
On intervient lorsque la silhouette présente un relâchement cutané important  dû à une perte de poids conséquente (20 à 50kg) après un régime sévère, une chirurgie bariatrique, tel un by-pass ou une gastroplastie (traitement de l’obésité).

liposuccion-tunisie-2

Bénéfices
L’indice de satisfaction est très élevé, car les résultats sont spectaculaires. La quantité de peau retirée est importante. La peau abdominale est retendue, la taille affinée, les hanches remises en tension sont redessinées, la culotte de cheval est aplatie et remontée vers la ceinture,  les fesses sont liftées et regalbées. La texture de la peau est également améliorée.

Bien qu’importante, la cicatrice en ceinture, entièrement cachée par le sous-vêtement, est généralement bien vécue et apparaît comme secondaire par rapport aux  déformations gênantes, voire invalidantes, qui sont supprimées. Le gain est précieux en matière d’esthétique, de confort et de vie sociale.

Résultats
Le résultat final est obtenu après 2 à 3 mois.

Déroulement de l’intervention
L’intervention se déroule sous anesthésie générale et nécessite 5 à 6 jours  d’hospitalisation. L’opération qui dure de 4 à 6 heures est réalisée par la résection  d’une bande de peau circulaire, d’une largeur d’environ 20 cm, autour de la taille. Elle comporte deux phases,  elle commence en position ventrale et se termine en position dorsale. S’il y a lieu, le chirurgien effectue d’abord une liposuccion des cuisses, voire du dos. Sur la face postérieure libérée de la peau excédentaire, la partie externe des cuisses est remontée, les fesses sont rehaussées et regalbées. La face antérieure est traitée selon la technique d’une plastie abdominale classique.  Le ventre est lifté vers le bas et la partie interne des cuisses est remontée vers le haut. L’incision postérieure est en continuité avec l’incision antérieure. La tension est importante sur la partie haute du nombril, elle est moins forte sous le niveau du nombril pour éviter toute  tension sur la cicatrice.

Que faire avant l’intervention?
Deux consultations au minimum sont nécessaires. Un bilan préopératoire est réalisé. L’anesthésiste informera le patient sur la technique utilisée qui offre une sécurité maximale. L’arrêt de tabac est impératif plusieurs semaines avant l’intervention. Tout traitement qui favorise le saignement sera arrêté durant quelques jours.

Que faire après l’intervention?
L’arrêt des activités est de 2 à 4 semaines.  Le patient peut se lever dès le premier jour. Un œdème et des ecchymoses disparaissent en 2 à 3 semaines. Le port d’une gaine de contention est nécessaire durant 4 à 6 semaines. Des bas de contention sont portés pour au moins une semaine. Une diminution de la sensibilité des zones décollées peut être perçue pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. D’éventuelles douleurs seront bien soulagées par des traitements antalgiques. L’arrêt de tabac est nécessaire durant un mois. La reprise graduelle du sport se fait après 2 à 3 mois. L’exposition solaire sera évitée durant 6 mois. Des conseils nutritionnels et d’hygiène de vie vous seront prodigués. Assurés par notre physiothérapeute expert, des drainages lymphatiques manuels dès les premiers jours, suivis de drainages par Endermologie® accélèreront la résorption de l’œdème et optimiseront la cicatrisation.

liposuccion-tunisie-4

Complications
Le risque de phlébite et de thrombose, qui constituent la complication la plus grave, est réduit par un traitement anticoagulant. L’épanchement lymphatique peut conduire à une intervention de drainage. L’infection est rare et peut nécessiter un drainage chirurgical. La cicatrice hypertrophique ou chéloïdienne peuvent parfois nécessiter une retouche chirurgicale.

Traitements associés
Le lifting des cuisses et de la face interne des bras est souvent indiqué. Ces interventions ne peuvent être réalisées lors du bodylift, mais sont réalisées dans un deuxième temps.

Source

laclinic.ch

A propos de l'auteur