COMBLEMENT DE RIDES À L’ACIDE HYALURONIQUE

COMBLEMENT DE RIDES À L’ACIDE HYALURONIQUE

- Dans MÉDECINE ESTHÉTIQUE
902
comblement des rides en tunisie

L’injection d’acide hyaluronique constitue le traitement de choix en médecine esthétique. On l’utilise pour combler de manière très naturelle les sillons naso-géniens, plis d’amertume et rides. Il permet également de redessiner les lèvres qui ont tendance à s’affiner et se rider sur le pourtour.

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique (AH) ?

L’acide hyaluronique et le collagène sont essentiels au maintien de la structure des couches de la peau. Le collagène donne à la peau sa fermeté tandis que l’acide hyaluronique nourrit et hydrate le collagène.

L’acide hyaluronique est une substance présente de manière tout à fait naturelle dans notre organisme. Il se combine avec l’eau et remplit les espaces intercellulaires, ce qui contribue à son pouvoir hydratant exceptionnel et entraîne une mise en beauté durable de la peau qui devient douce, lisse et élastique, notamment au niveau du visage et des lèvres.

Il sert ainsi à maintenir l’hydratation de la peau et participe à sa tonicité. La quantité et la qualité dans le derme diminuent progressivement avec l’âge. De ce fait, la peau se dessèche, se fragilise, et les premières rides apparaissent. Puis progressivement, les tissus se relâchent et le visage se creuse.

L’acide hyaluronique que l’on utilise dans les produits de comblement se présente sous la forme d’un gel transparent, plus ou moins visqueux, correspondant à son caractère réticulé. Le fort degré de réticulation assure le caractère volumateur du produit. Un produit faiblement réticulé sera, quant à lui, peu volumateur mais très hydratant.
L’acide hyaluronique utilisé dans les produits de comblement est un dispositif médical contrôlé par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

comblement-en-tunisie-3

Y a t-il des contre-indications aux injections d’acide hyaluronique ?

Par mesure de précaution, on ne pratiquera pas d’injections d’AH chez la femme enceinte ou allaitante.

Il existe des contre-indications aux injections d’AH que le médecin s’attachera à rechercher avant tout soin. C’est notamment un terrain allergique important évolutif, certaines maladies auto-immunes ou inflammatoires aigues et importantes, l’hépatite C, des injections antérieures de produits non dégradables.

Et dans certains cas, des précautions sont à prendre et le médecin sera amené à pratiquer des tests de tolérance avant toute injection.

comblement-en-tunisie-4

source:

le figaro.fr

A propos de l'auteur