Lipofilling : atouts et limites des injections de graisse

Lipofilling : atouts et limites des injections de graisse

- Dans MÉDECINE ESTHÉTIQUE
807
LIPOFILLING-FACIAL-e1415106340444

Le lipofilling, utiliser sa propre graisse pour modifier les volumes ou combler les rides

Le lipofilling (ou lipostructure) consiste à injecter la graisse du patient afin de remodeler le visage ou le corps (poitrine, fesses, zones intimes, etc). Cette technique convient bien aux personnes qui ne souhaitent pas recourir à des implants ou des produits injectables.

Résultats des injections de graisse

Le résultat du lipofilling est visible immédiatement. Trois séances sont en moyenne nécessaires pour obtenir le résultat final recherché qui sera définitif.

A chaque séance une partie de la greffe du tissu graisseux va prendre et une autre partie va se résorber progressivement. Il faut donc, dès le départ, que le patient se prépare psychologiquement à une petite déception juste après l’opération. En général, la quantité de graisse diminue de 30 à 60% selon les cas. Il ne faut pas confondre cette diminution de volume avec le résultat final qui, lui, est définitif.

La graisse injectée réagit ensuite de la même façon que la graisse présente ailleurs sur le corps. Sa quantité augmente si la personne grossit et diminue si la personne maigrit. Mais quelle que soit les variations de poids, la forme de la zone traitée par lipostructure sera maintenue en proportion.

lipofilling-visage-tunisie-1

Indications du lipofilling

L’injection de graisse peut se faire sur le visage ou le corps. Le visage nécessite peu de volume. Le chirurgien trouve toujours des réserves suffisantes même chez les personnes minces. Pour le corps, le chirurgien a besoin d’une quantité de graisse plus importante tout en étant soumis à une double contrainte. D’une part, le donneur doit avoir des réserves suffisantes et les personnes minces ne sont pas éligibles à un lipofilling. D’autre part, le chirurgien évite d’injecter plus de 500g de graisse lors d’une séance pour éviter la nécrose du tissu graisseux. En effet, une greffe de graisse trop compacte n’est plus nourrie par les tissus voisins et les cellules meurent.

Le lipofilling du visage

  • Combler les rides dès les premiers signes de vieillissement : rides horizontales du front, ride du lion, pattes d’oie, sillons nasogéniens, plis d’amertume.
  • Apporter du volume aux tempes, pommettes, cernes creux, région sous-orbitaire, joues, ovale du visage et menton.
  • Repulper les lèvres.
  • Donner un coup d’éclat : son propre collagène améliore la nutrition des tissus de la peau (la trophicité) en plus d’avoir un effet de comblement et un effet volumateur.
  • Corriger des séquelles graves d’acné (cicatrices en forme de cratères).
  • Rendre les fesses plus fermes, plus hautes et plus bombées. Quand le chirurgien prélève la graisse au-dessus des fesses ou dans la culotte de cheval, il s’agit même d’un relooking complet du bassin.
  • Faire un rajeunissement vaginal, la graisse injectée améliorant la trophicité de la muqueuse vaginale lorsque celle-ci a tendance à s’assécher après 45 ans.
  • Augmenter la taille des lèvres vaginales lorsqu’elles sont trop petites ou les rajeunir lorsqu’elles sont frippées.
  • Regalber l’ensemble de la jambe en remodelant les chevilles et les mollets.
  • Corriger une asymétrie des mollets.
  • Corriger les irrégularités dites de « tôle ondulée » lorsque la lipoaspiration a laissé des creux et des bosses visibles sur la peau. Une personne jeune avec une bonne élasticité cutanée peut espérer une belle correction mais chez un patient plus âgé dont la peau est relâchée, l’amélioration est modeste.
  • Combler un pectus excavatum, malformation de la cage thoracique où le sternum est en creux.

Le lipofilling des fesses

lipofilling-fesses-tunisie-4

De la graisse du ventre… dans les seins. Lors d’un « lipofilling », le chirurgien prélève de la graisse dans une zone où il y en a un peu trop, la culotte de cheval ou le ventre, par exemple. Puis, après avoir purifiée cette graisse, il la réinjecte à la patiente : soit sur les fesses pour les rendre plus rebondies, soit dans la poitrine pour gagner un bonnet, ou encore sur le visage pour un effet rajeunissant.

Une intervention « sûre ». D’après les spécialistes, on a maintenant assez de recul pour dire que le lipofilling est sûr. Il n’y a absolument pas de risques à partir du moment où le prélèvement se fait au bloc opératoire et qu’il est stérile. L’opération rend la peau « plus éclatante ».

Une contre-indication existe tout de même pour les injections dans la poitrine : la technique est en effet à proscrire pour les femmes qui ont un risque de cancer du sein.

Source

e-sante.fr

A propos de l'auteur