Lifting des cuisses

Lifting des cuisses

- Dans CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE
785
chirurgie-cuisses-jambes-nantes

Lifting de la face interne des cuisses

Lorsqu’il existe un relâchement de la peau au niveau de la face interne des cuisses, une lipoaspiration des genoux ou des cuisses isolée ne peut suffire et seule une remise en tension de cette peau est susceptible de corriger ce défaut : c’est le lifting de la face interne de la cuisse. L’intervention a alors pour but d’enlever l’excédent de peau, de réduire l’infiltration graisseuse sous-jacente, et de suspendre la peau en profondeur.

10492133_780374595389317_4683808718325665126_n

 

L’intervention

Le lifting de la face interne des cuisses est réalisé sous anesthésie générale.

L’incision est située, en avant, près du pli de l’aine. Elle se prolonge ensuite dans le sillon situé entre le périnée et le haut de la face interne de la cuisse, et se poursuit en arrière jusqu’au pli fessier où elle se termine. Elle correspond à la future cicatrice.
Une lipoaspiration est associée chaque fois.
La peau en excès est retirée à la demande et une fixation est réalisée en profondeur au ligament aponévrotique, situé en haut de la face interne de la cuisse, de manière à bien maintenir la correction de l’affaissement, éviter que la cicatrice ne redescende et assurer la pérennité d’une anatomie normale et harmonieuse. La cicatrice se trouve ainsi cachée dans un pli naturel et sera donc discrète.

250459_780374572055986_8133237126683174116_n
Les suites opératoires

La sortie pourra intervenir en règle générale le lendemain de l’intervention. Dans les suites opératoires, des ecchymoses et un œdème peuvent apparaître. Ils régresseront dans les 10 à 15 jours suivant l’intervention. Les douleurs sont en règle générale peu importantes. La période de cicatrisation peut s’avérer un peu désagréable du fait de la tension qui s’exerce sur les berges de la suture : durant cette période, il conviendra d’éviter tout mouvement d’étirement brutal. Il y a lieu de prévoir un arrêt de travail de 1 à 3 semaines, en fonction de la nature de l’activité professionnelle.

10934009_780374608722649_4082811539056116185_n

Le résultat

Il est apprécié dans un délai de 6 à 12 mois après l’intervention. On observe, le plus souvent, une bonne correction de l’infiltration graisseuse et du relâchement de la peau, ce qui améliore nettement la morphologie de la cuisse. Les cicatrices sont habituellement discrètes, d’autant qu’elles sont cachées dans un pli naturel.

 

Source:

doctissimo.fr