RÉDUCTION MAMMAIRE – DÉFINITION ET INDICATIONS

RÉDUCTION MAMMAIRE – DÉFINITION ET INDICATIONS

- Dans CHIRURGIE DES SEINS
472
01-reduction-mammaire

La plastie de réduction mammaire vise à alléger le volume des seins trop gros, causé par un excès de glande mammaire accompagné ou non d’un excès graisseux. L’hypertrophie mammaire est une malformation fréquente qui peut apparaître dès la période pubertaire ou être secondaire à une ou des grossesses, au processus naturel de vieillissement, à la prise et à la variation de poids. L’hypertrophie mammaire est fréquemment associée à un affaissement de la poitrine appelé ptôse mammaire.

Indications

La réduction mammaire est indiquée en cas de volume excessif des seins et de ptôse, c’est-à-dire l’affaissement de la poitrine, fréquemment associée (pouvant être responsable de macérations sous le sein), l’excès de volume entraînant une chute de la poitrine, mais aussi en cas de dorsalgies (douleur du dos), de douleurs aux épaules et à la nuque, voire d’une déformation de la colonne vertébrale due au poids des seins et à la posture qui s’ensuit. Elle peut également être envisagée en cas de gêne psychologique importante, avec des difficultés pour se vêtir et d’asymétrie mammaire à corriger associée à une hypertrophie.

reduction-mammaire-tunisie-6

Moment requis pour cette intervention

L’âge minimum pour cette intervention est de 17 à 18 ans environ, âge où le développement mammaire est achevé. Il n’y a pas de limite d’âge pour une intervention si la patiente ne présente pas de contre-indications.

reduction-mammaire-tunisie-3

Réduction mammaire et grossesse

Il est préférable d’effectuer la plastie de réduction mammaire une fois toutes les grossesses achevées, afin de ne pas entraver le résultat esthétique. Néanmoins, une grossesse est toutefois possible après une intervention. Il faut savoir qu’un allaitement n’est pas garanti totalement, compte tenu du déplacement de la plaque aréolo-mamelonnaire lors de l’intervention et du retrait de glande qui aura pour effet de sectionner les canaux galactophores (canaux qui apportent le lait). La possibilité d’allaiter dépendra, de ce fait, de l’importance de la ptôse à traiter et de la quantité de glande à retirer.

reduction-mammaire-tunisie-9

Article

sante-medecine.journaldesfemmes.com

A propos de l'auteur